Evernia prunastri était utilisé en Egypte et Turquie pour fabriquer du pain, et en médecine traditionnelle pour soigner les affections respiratoires.
Il fut aussi employé pour la teinture de la laine (couleur violette). Depuis le grand parfumeur Jean-François Houbigant, Evernia prunastri et Pseudevernia furfuracea souvent confondus sous la dénomination commune de « mousse de chêne », sont essentiels pour composer les parfums de la famille des « chypre ou fougère ».

Evernia prunastri


Bibliographie : Chantal VAN HALUWIN et Juliette ASTA Guide des Lichens de France Lichens des arbres ed. Belin.

Catégories : Lichénologie

0 commentaire

Laisser un commentaire